Quand les photos prennent la rue avec TshArt : l’interview

Catégories

Un très bon moment passé avec Pierre, qui explique son expérience entrepreneuriale et ses débuts avec Shopify.

Assis autour d’un espresso, on discute avec Pierre, le fondateur du concept TshArt. Sa philosophie ? Faire sortir les œuvres photographiques des galeries d’art et les exposer au monde entier sur des t-shirts. Pour les artistes, c’est un nouveau moyen de promouvoir leur talent et de se faire connaître en dehors des expositions. Pour Pierre, c’est aussi l’occasion de rendre l’art photographique accessible à tous.  

  

Pierre Beaurenaut
Pierre porte le t-shirt photo de l’artiste Pyrus : Drôle de Croisière

Comment avez-vous débuté l’aventure ?

Le site est ouvert depuis 2 mois maintenant – mais forcément, ça fera un peu plus longtemps que je suis dessus ! À la base, je n’y connais rien du tout ; c’est vraiment un projet qui a mûri pendant longtemps dans ma tête. Lorsque j’ai finalement décidé de me lancer, j’ai commencé à me renseigner et voir comment on fait un site e-commerce. Il y avait toutes ces grandes questions : « comment intégrer un module de paiement ? », par exemple. Je ne savais même pas qu'on avait besoin d’un module de paiement ! Tout ce que je savais, c'est que j'avais une idée très claire du design que je voulais pour mon site. Je me suis donc mis à écumer les différentes plateformes e-commerce et je suis tombé par hasard sur Shopify, et plus particulièrement sur leur template Brooklyn qui correspondait exactement à ce que j'avais en tête. N'étant pas codeur à la base, il fallait que le template soit déjà prêt ; il me fallait vraiment une base un peu faite. C’était incroyable.

Je suis retourné voir les Prestashop et autres, mais je n'ai jamais rien trouvé d'autre qui correspondait aussi bien. Pour moi, le choix du design était très important : c’est ce que le client va voir.

J’ai pris les versions d'essai de toutes ces plateformes, et effectivement, Shopify avait une ergonomie qui me convenait. C’est très agréable à naviguer ! Ce qui me faisait un peu peur – et je pense que c’est aussi pour ça que ce n’est pas aussi développé en France – c’est le problème de support exclusivement en anglais. Mais au final, on a tous les mêmes problématiques, que l’on soit à Atlanta ou à Paris. Il n’y a pas de souci : ils sont plutôt réactifs !

Pour moi, le choix du design était très important : c’est ce que le client va voir.

 

T-shirt Yellow Cake par TshArt
T-shirt photo de l’artiste Cyrille Hardouin : Yellow Cake

Et l’idée du concept TshArt, ça vous est venu comment ?

J’ai toujours un peu aimé la photo, sans être un professionnel – juste un amateur averti. L’idée m’est venue l’été dernier, en voyant ces t-shirts de Jacques Chirac. C’est là que je me suis dit qu’il y avait rarement des t-shirts dédiés à l’art photographique. Ce sont soit des graphismes, soit c'est des phrases du type : « j'ai mangé chinois hier ». On tourne toujours un peu en rond, donc je me suis dit qu'il y avait peut-être un truc original à faire. Beaucoup de gens prennent maintenant de très belles photos ; il y a des pépites qui dorment sur les disques durs et ne sont jamais utilisées. Puis, il existe aussi de nombreux photographes professionnels qui tentent de percer et ne trouvent pas toujours la place pour être exposés en galerie, car il faut souvent avoir de bons contacts. L’idée est donc de faire sortir ces photos des galeries et de mettre en avant ces artistes. Ça permet de confronter le monde à l’art photographique, sans avoir à aller voir une expo ! 

  

Comment est-ce que vous choisissez les photographies ?

Soit par des rencontres avec des photographes, et là on échange. S’ils aiment le projet et que j’aime leur photo, alors on signe le contrat et on en fait un t-shirt ! Sinon, on organise aussi des concours. Là, on vient tout juste d’ouvrir le deuxième. Tout le monde peut y participer et c'est la communauté qui vote ! À l'issue de ce concours, les personnes qui seront le plus plébiscitées seront éditées.

        

T-shirt Paris-Station par TshArt
T-shirt photo de l'artiste 'FJ pics : Paris-Station

 Au niveau de votre base de clients, comment est-ce que vous vous occupez de la communauté que vous avez créée ?

Les réseaux sociaux, les flyers, les rencontres ! J’utilise aussi MailChimp pour envoyer des newsletters, mais j’essaie de faire léger. Là, c’est surtout pour annoncer les concours, les résultats de ceux-ci, ou les nouveaux modèles de t-shirts. Sur le blog, je reste dans le domaine des vêtements et de la photographie pour être dans le thème ; je veux également mettre en avant les photographes qui ne sont pas très connus avec des interviews.

 

Un dernier conseil pour la route ?

Sur le blog Shopify, ils sont très doués pour vendre du rêve : « c'est facile de monter un site e-commerce, vous pouvez faire des millions en quelques mois ! ». En fait, ce n’est pas si simple : il faut bien se préparer et ne pas rester dans son coin chez soi. L’idéal, c’est d’aller à l’encontre d’autres entrepreneurs et de rejoindre les réseaux existants !

  

Découvrez tous les t-shirts TshArt en éditions limitées ici, et n’hésitez surtout pas à aller jeter un coup d’œil au deuxième concours sur le thème de la cité graphique.

 

 

C'est dans la boîte !

Oups, il y a eu un problème ...

commentaires

Localisation
Téléphone